Tous les articles par Jacky

Fall Foliage dans le Nord-Est des Etats-Unis


 

image

Chaque automne, dame nature offre un spectacle unique de couleurs chatoyantes dans de nombreuses régions des Etats-Unis. Des jaunes ocres aux rouges vifs, les feuilles des arbres se transforment, montrant leurs teintes riches et vibrantes.

Du nord-est des Etats-Unis au sud-est et au centre-ouest, la saison du feuillage (foliage) s’étend de début septembre dans les régions septentrionales et se termine dans les régions méridionales en novembre.

Le spectacle est époustouflant et nous avons eu le privilège d’y assister cette année.

Chaque année, les voyageurs du monde entier affluent dans ces régions pour admirer le feuillage d’automne et avoir un aperçu de la splendeur de la nature.

Il est difficile de prédire avec précision les dates des pics de couleurs car l’avancement du foliage dépend des conditions météorologiques. En effet, une chaleur persistante (tout comme cette année) contribue à la production de chlorophylle et ce faisant d’un retard dans les changements de couleurs.

Il existe néanmoins des cartes prédictives publiées chaque année par le service des Parcs Nationaux américain ou par des associations d’amoureux du “Fall foliage”.

 

image

La meilleure période d’observation est celle déterminée par le “peak time” représentée sur cette carte par la couleur rouge vif.

Les couleurs d’automne peuvent être très différentes d’un endroit à l’autre. Certaines régions auront une saison de changement de couleurs très courte d’une semaine ou moins, tandis qu’ailleurs elle peut durer près d’un mois. Chaque emplacement produira des couleurs différentes, selon le type de flore et d’autres facteurs tels que le climat et le sol.

Lire la suite Fall Foliage dans le Nord-Est des Etats-Unis

Publicités

On the road again – 2ème partie de Tucson à Santa Fe, Nouveau Mexique


Bonjour,

Photo-detour a le plaisir de partager avec vous la deuxième partie de son nouveau roadbook qui nous emmènera cette-fois ci de Tucson (Arizona) à  Santa Fe (Nouveau Mexique).

Ce post fait suite à la première partie (lien ci-dessous) qui nous a conduit de Houston, Texas, à Tucson, Arizona.

Pour visualiser le roadbook en format PDF, nous vous invitons à cliquer sur la jaquette ci-dessous (Le fichier est sain et ne comporte aucun virus ni cheval de Troie – l’utilisation d’un PDF est motivée uniquement par la facilité d’édition dans Word).

Lien vers la première partie ci-dessous :

https://photodetour.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=728&action=edit

 

Bonne lecture

P.S : la troisième et dernière partie sera publiée ultérieurement.

Le Château de Hautefort en Dordogne


Le château est situé sur un éperon rocheux qui domine la commune et le village de Hautefort. Créé sur une période allant de la fin du xvie siècle à la fin du xviie siècle sur les bases d’un ancien château-fort, son architecture évoque nettement les châteaux de la Loire. C’est l’un des rares édifices classiques de la Dordogne.

HautefortSmall

Il est construit à partir du xvie siècle sous la direction des architectes Nicolas Rambourg puis Jacques Maigret, pour la famille des marquis de Hautefort, proche du roi et ayant des charges importantes à la Cour. La famille est très appréciée des populations locales pour sa générosité envers les pauvres. Le marquis Jacques-François de Hautefort fera édifier dans le village un hospice en forme de croix grecque, du même style architectural que le château avec sa grande coupole centrale. À la Révolution, le château et la famille sont défendus par les habitants de Hautefort. Une armée conventionnelle d’Excideuil projetant de le détruire en tant que symbole de la féodalité d’Ancien Régime, les habitants du village font fondre leurs cuivres pour en faire des armes et sauvent leur château de la destruction.

Lire la suite Le Château de Hautefort en Dordogne

Saal Digital, un service très professionnel


Nous avons eu la possibilité de tester la conception et publication d’un livre photographique par le service Saal Digital.

Notre verdict est sans appel :  Saal Digital devrait constituer le partenaire privilégié des photographes professionnels (également pour amateurs). Via un logiciel élégant, rapide et dédié à télécharger sur PC ou MAC on a accès à de nombreux outils de mise en page et de conception fine. Simple et efficace. Le logiciel se montre très complet et l’éditeur de texte est de très bon niveau. Les livres sont conçus avec du papier photo de très grande qualité (qualité papier photo, épais). Le type de reliure à plat permet d’obtenir un pli central quasi inexistant, ce qui plaira aux paysagistes pour la reproduction de grands panoramas. Un sans faute. Rapport qualité/prix très intéressant. Nous recommandons fortement.

http://www.saal-digital.fr/livre-photo/

10 conseils pour la photographie d’oiseaux


La photographie des oiseaux est une activité pratiquée par de plus en plus de photographes, amateurs ou professionnels.

Elle demande néanmoins beaucoup de rigueur et la qualité des photographies en dépend largement.

Suite à la demande de contacts, j’ai décidé de rédiger ce petit guide des meilleures pratiques en la matière.

La variété des formes, des tailles et des couleurs de nos amis les oiseaux – et ce que cette diversité révèle sur les adaptations des espèces à divers habitats ruraux ou urbains – en fait des sujets fascinants.

Cependant, leur nature variée et vivante les rend particulièrement difficile à photographier. D’autant plus que leur vie, assez secrète, ne favorise pas les mises en situations pour le photographe.

Voici quelques conseils à prendre en considération lorsque vous envisagez de photographier ces animaux infiniment intéressants.

1/ Identifiez votre sujet et isolez le

Les oiseaux se retrouvent souvent dans les environnements les plus encombrés: les branches ou les graminées entrecroisés par exemple et se distraient du sujet central. D’autres éléments perturbateurs peuvent également interagir et détourner l’attention du photographe de son sujet principal : ainsi d’autres variétés d’oiseaux moins intéressantes, des ombres ou encore des jeux de lumières parasites. Ceci étant précisé, il se peut que vous souhaitiez inclure dans l’image certains éléments de l’habitat ou du paysage aux fins de faire passer un message environnemental. L’astuce consiste ici à décider ce qui est absolument nécessaire pour que l’image soit la plus belle possible ou la plus convaincante. Il y a alors lieu de privilégier la profondeur de champ la plus adaptée ainsi que l’ouverture ou encore un recadrage selon votre proximité avec le sujet pour éliminer tous les éléments non-essentiels à la réalisation de votre photo parfaite.

Lire la suite 10 conseils pour la photographie d’oiseaux

Une photo en or !


Parfois, chiner dans les brocantes de quartier peut changer une vie !

C’est ce qui est arrivée à ce collectionneur de vieilles photographies, un nommé Randy Guijarro, qui arpentait les dédales d’une brocante de Fresno en Californie.

Sans avoir la moindre idée de ce qu’il achetait, il a acquis pour 2 dollars une photographie de Billy Le Kid qu’on voit poser lors d’un jeu de croquet dans le Nouveau Mexique en 1878.

détailBillyTheKid

Détail de Billy the Kid (à gauche), en plein jeu de croquet à New Mexico en 1878. Photo Kagin’s.

Cette rare photographie du célèbre bandit de l’Ouest américain a été ensuite authentifiée par une société de numismatique de San Francisco après un an de recherches et vaudrait environ 5 millions de dollars.

«Quand j’ai vu la photo pour la première fois, on était bien sûr très sceptiques – une photo originale de Billy the Kid c’est le Graal des objets témoins de la conquête de l’Ouest», a mentionné le numismate en chef de Kagin’s, David McCarthy.

Il s’agit seulement de la deuxième photographie authentifiée du jeune hors-la-loi, l’autre étant un portrait du Kid, vendue en 2010 pour 2,3 millions de dollars.

La photo mesure 10 cm x 13 cm.

BillyGrande

La chaîne locale KOAT a consacré un reportage qui explique la découverte de ce cliché et son authentification par la personne en charge de cette recherche.

lienYoutubeBillythekid

Billy The Kid est né à New York en 1859 et a été abattu à l’âge de 21 ans par le shérif Pat Garett.

Pendant de nombreuses années, les circonstances et l’histoire de la mort de Billy The Kid n’ont eu pour source que le livre de Pat Garrett, The Authentic Life of Billy the Kid. Cette seule source controversée a alimenté des hypothèses selon lesquelles Billy The Kid n’aurait pas été tué par Pat Garrett. Ces hypothèses sont étayées par le fait que certaines personnes n’ont pas reconnu le corps du défunt et que celui-ci présentait une forte pilosité (alors que le « Kid » était imberbe). John Poe, l’un des adjoints du shérif, était persuadé que Garrett avait tué la mauvaise personne et a déclaré que Garrett ne croyait pas à l’origine que le « Kid » se trouvait à Fort Sumner. D’après Poe, Garrett aurait reconnu le « Kid » à sa voix et aurait tiré ensuite, et il est le seul à avoir certifié que le corps de la personne qu’il avait abattue était celui de Billy The Kid, puisque ni Poe ni Thomas McKinney (l’autre adjoint) n’avaient déjà vu le hors-la-loi. Le coroner n’a d’ailleurs jamais vu le corps et il n’existe aucun document officiel stipulant que le « Kid » est mort. Certaines personnes ont prétendu par la suite avoir vu ou avoir été en contact avec Billy the Kid après le 14 juillet. Il semblerait aussi qu’il existe deux preuves d’arrestations de Billy The Kid après la date de sa mort en 1882 et 1883.

De plus, il semblerait que Pat Garrett n’ait jamais touché la prime de 500 $, par manque de preuves sur l’identité de l’homme abattu. En 1983, la fille de Pat Garrett a déclaré que son père n’avait pas tué Billy The Kid.

En 1950, un certain Brushy Bill Roberts déclara être le vrai Billy The Kid.

On the road again (1ère partie) : de Houston à Tucson ! Une météo fort capricieuse


Bonjour,

Photo-detour a le plaisir de partager avec vous un nouveau roadbook qui nous emmènera cette-fois ci de Houston à San Francisco.

Pour visualiser le roadbook en format PDF, nous vous invitons à cliquer sur la jaquette ci-dessous (Le fichier est sain et ne comporte aucun virus ni cheval de Troie – l’utilisation d’un PDF est motivée uniquement par la facilité d’édition dans Word).

Bonne lecture

jaquettePremierePartieFinal