Archives du mot-clé élan

A la recherche du Moose !


Aux Etats-Unis, les élans (ou Mooses) se font de plus en plus rares et de plus en plus difficiles à débusquer…
Avoir la chance de pouvoir en photographier un, surtout un beau mâle arborant une ramure majestueuse, s’avère souvent un véritable chemin de croix avec traques et embuscades multiples.
Après plus de quatre semaines de séjour dans divers états du sud ouest américain, et plus particulièrement les National forests, nous avions renoncé lorsque…

Un jeune mâle nonchalant et envahissant...

un beau matin en plein camping ce superbe jeune mâle déambula au beau milieu des emplacements sans s’émouvoir aucunement de la présence de campeurs.
Nous étions satisfaits bien que n’ayant pu, en raison de la surprise, cadrer parfaitement l’impénitent…
Nous pensions réellement à un coup de chance et qu’il nous faudrait remettre à l’année suivante « le cliché » parfait du Moose.
Le repas s’achevait lorsque notre attention fut attirée par des soufflements rauques (comme un cheval) et un craquement dans les broussailles avoisinantes.
Lire la suite A la recherche du Moose !

Publicités

La dernière frontière : l’Alaska lointaine et sauvage


L’Alaska (“continent” en langage inuit) est l’Etat des Etats-Unis le plus vaste, avec une superficie totale de 1 717 854 km², soit plus de trois fois celle de la France métropolitaine. Seuls 683478 habitants peuplent cet état très particulier.highways_alaska

L’Alaska est bordé au nord par l’océan Arctique et la mer de Béring et au sud par l’océan Pacifique. Ce territoire est séparé de l’Asie par le détroit de Béring. La capitale, Juneau est accessible uniquement en avion ou en bateau.

Au 19ème siècle on appelait cette région “l’Amérique russe” en raison de la vente de ce territoire par la Russie en 1867 pour la modique somme de 7 200 000,- de dollars américain. Ce qui, en fait et rétrospectivement, n’est rien  en regard de l’extraordinaire richesse du sous-sol en pétrole.

L’Alaska n’entra dans l’Union que tardivement, en 1959.

Ce territoire attire aujourd’hui bon nombre de touristes (tourisme plus local il est vrai) à la belle saison,  venus admirer les ours et les fjords et pratiquer la pêche sportive au saumon et à la truite.     Equipé contre les grizzly

L’Alaska ne possède aucune frontière commune avec un autre État américain. Il partage cette caractéristique avec Hawaii. Il est bordé à l’est par le territoire du Yukon et la province de Colombie Britannique, deux régions du Canada. La frontière entre l’Alaska et le Canada s’étend sur 2 477 km. Ailleurs, trois ensembles maritimes entourent l’Alaska : le golfe d’Alaska, qui se trouve au nord de l’océan Pacifique ; la mer de Béring et la mer des Tchouktches, qui le sépare de l’Asie à l’ouest ; la mer de Beaufort enfin, qui borde les côtes nord et fait partie de l’océan Arctique. Le détroit de Béring sépare naturellement l’Alaska de la Russie.Unalaska et son église orthodoxe

L’Alaska est une grande zone sismique. Deux des trois plus violents tremblements de terre jamais enregistrés ont touché l’État américain :

* à Prince William Sound, en 1964 (séisme de magnitude 9,2)
* dans les îles Andreanof, en 1957 (magnitude 9,1)

Lire la suite La dernière frontière : l’Alaska lointaine et sauvage